Immo

Est-il possible de perdre de l’argent avec une SCPI ?

Peut-on perdre de l’argent en investissant dans une SCPI ? Il s’agit là d’une question parmi tant d’autres que se pose tout investisseur avant d’opter pour l’investissement dans une société civile de placement immobilier SCPI. En effet, comme tout placement, ce type a aussi ses risques. Est-ce que la perte de capital fait partie de ces derniers ? Découvrez-le ici.

Possibilité de perdre de l’argent avec une SCPI

En investissant dans une société civile de placement immobilier, le risque de perte d’argent est présent. Pour rappel, un bien immobilier peut prendre de la valeur comme il peut en perdre. C’est aussi le cas avec les immeubles qui constituent le patrimoine d’une SCPI. En fonction de l’évolution du marché immobilier, leur valeur varie à la hausse comme à la baisse. Ce qui peut conduire à une évolution positive ou négative du montant de votre action en SCPI.

Lire également : Emprise au sol vs surface de plancher : comprendre les différences

Les SCPI veillent cependant, et ceci chaque année à ce que le prix de part soit le plus proche de la vraie valeur du patrimoine. Toutefois, l’investisseur fait face à deux réalités. Il s’agit de l’augmentation ou la baisse de ce prix entre l’achat et la revente des parts de SCPI. Dans le premier cas, il pourra réaliser potentiellement plus de gain en capital. Par contre, si ce prix baisse, il risque de perdre une partie de son argent investi.

Dilution du risque de perdre de l’argent avec une SCPI

A découvrir également : Les métropoles incontournables pour investir dans l'immobilier

Quel que soit le type d’investissement, il n’y a pas de risque zéro. Cependant, vous pouvez diminuer la menace de perdre de l’argent avec une SCPI en évitant de concentrer tous les risques sur une seule institution de placement.

Pour cela, vous pouvez opter pour des solutions alternatives. L’une d’entre elles est l’investissement dans des SCPI diversifiées intervenant dans différents secteurs. Autrement dit, vous devez investir à la fois dans des SCPI disposant des immeubles à louer et dans divers domaines d’activité. Par ailleurs, cela serait encore plus intéressant si ces immeubles sont situés dans des zones géographiques distinctes.

Autres risques liés aux SCPI

En dehors du fait de perdre de l’argent avec une SCPI, l’investisseur peut aussi faire face à d’autres types menaces. Il s’agit entre autres des risques de revenus non garantis, de liquidité, de devis ou de change (concerne uniquement les investissements hors de la zone euro).

Le risque des revenus non garantis intervient quand l’un des locataires n’arrive plus à payer son loyer. Cela agit directement sur le montant des dividendes que vous recevrez en tant que membre d’une SCPI. C’est pour cela qu’avant d’investir dans une SCPI, vous ne devez pas uniquement miser sur le secteur de la SCPI ou l’emplacement de ses immeubles. La qualité de ses locataires est également importante.

Le risque de liquidité apparaît quand vous décidez de vendre vos parts de SCPI. Puis, la société ne vous donne aucune garantie de rachat de parts. Dans ce cas, la recherche d’acheteur potentiel peut prendre du temps. Ce qui prolonge le délai de revente.

Les mesures de sécurité pour minimiser les risques de perte d’argent avec une SCPI

Face aux risques liés à l’investissement dans une SCPI, pensez à bien prendre des mesures pour les minimiser. Pour cela, la première étape consiste à réaliser une analyse approfondie du marché et de la société de gestion avant d’effectuer un investissement.

Une autre mesure consiste à bien choisir sa SCPI en prenant en compte plusieurs critères tels que le prix des parts ou encore le taux d’occupation financier (TOF) qui renseigne sur la capacité d’une entreprise locataire à payer son loyer. Pensez à bien privilégier les SCPI diversifiées géographiquement et sectoriellement afin de réduire tout risque lié au secteur immobilier.

Il est recommandé de diversifier votre portefeuille d’investissement en incluant différentes classes d’actifs telles que les actions, obligations ou encore l’or physique. La diversification permet non seulement de limiter les perturbations résultant des fluctuations du marché immobilier mais aussi celles engendrées par les éventuelles crises économiques.

Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un expert en investissement immobilier ou financier pour bénéficier des meilleurs conseils avant toute décision importante.

Comment évaluer la rentabilité d’une SCPI avant d’investir pour éviter les pertes financières

Avant d’investir dans une SCPI, pensez bien à évaluer cette dernière. Cette évaluation peut être réalisée en prenant en compte plusieurs facteurs tels que le taux de rendement interne (TRI) qui renseigne sur la rentabilité annuelle prévisionnelle, ainsi que le dividende versé par les parts. Pensez à vous intéresser aux frais liés à l’acquisition et à la gestion des parts tels que les frais de souscription ou encore les frais de gestion courante.

Il ne faut pas oublier qu’un investissement dans une SCPI doit être considéré comme un placement à long terme, avec une durée minimale recommandée entre 8 et 10 ans. Effectivement, l’évolution du marché immobilier ainsi que celle des entreprises locataires peuvent impacter significativement votre portefeuille dans le court terme.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels experts dans ce domaine afin d’avoir toutes les cartes en main avant toute décision importante. Une fois ces éléments pris en compte et analysés finement, votre investissement sera plus sûr et plus profitable.