Défiscalisation

Comment payer moins d’impôts grâce à la SCPI ?

Comment payer moins d'impôts grâce à la SCPI

De plus en plus d’investisseurs français sont intéressés par le placement dans le secteur de l’immobilier, et en particulier pour la SCPI. Bien que les investisseurs soient autant attirés par la « pierre », ils ont une certaine allergie pour ce qui est des impôts, et on ne va pas les blâmer pour cela !

Pourtant l’état en mis en place de nombreux dispositifs pour l’obtention de certaines dérogations fiscales. Il s’agit entre autres de la Pinel et bien d’autres mécanismes. Voyons dans cet article comment vous pouvez bénéficier des avantages de la SCPI pour limiter au maximum votre imposition.

A voir aussi : Comment calculer un rendement locatif ?

Précautions à prendre avant de lancer votre investissement

L’achat de parts de SCPI est un investissement sur le long terme dans le domaine immobilier et dont la liquidité est limitée. L’horizon de placement se situe dans un horizon de 10 ans. Les revenus tirés de la location ne sont pas toujours garantis et vont en outre être fortement influencés par la situation du marché immobilier.

Il est dès lors évident que les montants investis sont sujets à des fluctuations soit à la hausse soit à la baisse. Dans l’investissement locatif, le patrimoine se concentre sur les logements d’habitation (pourtant 60% des ménages français disposent déjà d’une résidence principale propre, les SCPI se focalisent sur l’acquisition des biens immobiliers locatifs pour les entreprises.

A voir aussi : Quelle imposition pour location meublée ?

Les investisseurs n’achètent pas un bien en direct mais plutôt des parts qui seront utilisés par une société de gestion pour la constitution d’un parc immobilier. Le secteur semble assez rentable au vue des performances moyennes comprises entre 4 et 6%.

Dans le but de réduire votre imposition, il existe plusieurs mécanismes comme par exemple le choix d’investir dans l’immobilier neuf ou rénové et bénéficier de la loi Pinel ou encore s’orienter vers des domaines d’intérêt public comme la santé ou l’éducation.

C’est le cas par exemple de la SCPI Pierval Santé qui est une SCPI de type rendement créé en 2014 avec un taux de distribution de 5,53% en 2021. Le prix de la part est de 200 euros et qui offre une option en démembrement.

Investissement dans le cadre d’une assurance vie

La solution d’investissement dans l’assurance vie est une bonne option pour bénéficier d’une réduction sur l’imposition de vos revenus. Encore faut-il que la SCPI que vous avez choisi propose une telle option dans ses produits.

Dans le cadre d’une formule assurance vie les revenus perçus de la société civile de placement Immobilier ne sont pas directement aux investisseurs selon l’échéance prévue par les statuts, mais sont plutôt réinvestis au sein du contrat.

Vous pouvez toutefois si vous le souhaitez faire des rachats partiels tout e profitant des avantages fiscaux offertes par l’assurance-vie. Si vous décidez de vous retirer après une certains nombre d’années de détention, vos plus-values vont être soumis à une imposition sur les prélèvements sociaux. En plus l’investisseur va bénéficier d’un abattement annuel sur les gains réalisés (le montant dépendant du contrat et la SCPI souscrite).

payer moins d'impôts grâce à la SCPI

Investissement dans des parts de SCPI démembrées

Une autre option pour profiter des réductions d’impôts est de séparer la nue-propriété (les murs) de l’usufruit (les revenus). Dans la pratique, vous achetez la nue-propriété d’une part de société civile de placement Immobilier pour une valeur inférieure à celle en pleine propriété.

La décote dont vous bénéficiez va dépendre de la durée du démembrement, mais sera limité dans le temps. Si vous achetez votre nue-propriété pour un certain pourcentage et pour une durée de démembrement fixée, alors vous n’allez recevoir aucun revenu durant cette période, mais vous ne paierez également aucun impôt.

Ce n’est qu’au terme de cette période que vous pourrez récupérer votre propriété et avoir le droit de toucher des revenus complémentaires. Vous gagnerez à faire coïncider ce moment avec votre départ en retraite pour bénéficier d’une fiscalité moins importante.

Facilité d’imposition dans l’investissement en SCPI grâce à la loi Pinel

Une autre possibilité qui vous est offerte pour bénéficier d’une réduction d’impôt est de souscrire à une société civile de placement Immobilier sous la loi Pinel. En effet la loi Pinel votée le 1er septembre 2104 donne la possibilité aux particuliers qui investissent dans l’immobilier neuf de bénéficier d’un allègement fiscal de la part du gouvernement.

Etant que ce type d’investissement aide l’Etat à diminuer la tension locative dans les grandes métropoles. En investissant dans une société civile de placement Immobilier Pinel, vous avez les mêmes avantages qu’un investissement locatif classique mais avec des réductions d’impôts.

Dans la pratique, l’investisseur bénéficie d’un abattement constant sur impôt de 2% chaque année pour une durée de placement de 6 ans, 9 ans et 12 ans. A compter la 9ième année la réduction sur l’imposition va passer à 1% par année.

Ainsi le montant de réduction global va se présenter comme suit : 12% de réduction sur les montants totaux investis sur une période de 6 années ; 18% de réduction sur les montants totaux investis sur une période de 9 ans et 21 % de réduction d’impôt sur les montant total investis sur une période de 12 années.

Il faut noter cependant qu’il existe des critères que vous devez respecter pour bénéficier de ses avantages fiscaux offerts par la loi Pinel. En outre la limite de base calcul de la réduction d’impôt de la loi Pinel est de 300 000 euros.

Cela veut dire que si en tant qu’investisseur, vous faites une acquisition de parts d’un montant supérieur à cette valeur seuil, le calcul de la réduction des impôts va se faire sur la base des 300 000 euros.

Quel que soit les avantages que vous pouvez tirer de votre placement en SCPI notamment pour ce qui est de l’imposition, vous devez savoir que investir en SCPI est un placement qui comporte des risques que vous devez intégrer. Vous devez entrevoir cet investissement sous le prisme du long terme pour espérer une certaine rentabilité. Les experts recommandent une durée de 10 ans. Au nombre des risques auquel vous êtes exposés, il y a la possibilité de perte de votre capital.

D’un autre côté, les revenus ne sont pas toujours garantis et ils dépendent des fluctuations du marché de l’immobilier (tantôt à la hausse ou à la baisse). Enfin, il convient de se souvenir que les performances réalisées dans le passé ne garantissent pas les performances à venir. Il peut y avoir d’importantes variations d’une année à une autre.