Investissement

Quels sont les critères d’exonération de plus-value immobilière ?

close up young man hand press on calculator to check and summary expense of home loan mortgage for refinance plan , people lifestyle concept

Dans certains cas, la plus-value des actions immobilières, reçoit une exonération des impositions. En d’autres termes, le vendeur ne soldera aucun impôt pour les prélèvements sociaux sur la plus-value d’avoir immobilier. Toutefois, ceci devra remplir quelques conditions ! Au travers de cet article, découvrez les distincts cas pour une exonération de plus-value !

Exonération de plus-value immobilière : sur une résidence principale

Aucun impôt ne vous sera soumis lorsque votre plus-value immobilière s’apparente à une vente de logement principal. À ce propos, il faut savoir que les lois exonèrent toutes les plus-values immobilières effectuées sur cette opération. Par ailleurs, sachez que votre appartement devra être une véritable résidence principale. Au cas où son occupation serait temporaire, elle se considère comme une résidence secondaire.

A lire aussi : Quand commence-t-on à payer une maison en construction ?

Dans ce cas de figure, elle sera assujettie à un impôt sur la plus-value effectuée. Par contre, veillez à ce que votre logement soit vide le jour de la vente. Vous aurez juste à justifier son occupation jusqu’au jour de la mise en vente. Non seulement ceci, vous devez aussi prouver que le contrat de vente a été ratifié il y a au moins un an.

Toutefois, ce délai n’est plus pareil quand il s’agit des adultes handicapés et pour les retraités. Néanmoins, ceux-ci doivent ne pas surpasser le revenu fiscal de référence que prévoit le vide général des impôts. Tous les propriétaires résidant un appartement de fonction se révèle éligible pour une exonération de la plus-value immobilière. Dans cette condition, il faut aussi que vos enfants et votre conjoint résident dans la résidence principale.

Lire également : Comment souscrire des parts de SCPI ?

Dans le même temps, elle s’applique aussi sur les dépendances immédiates des résidences principales. Tout comme les caves, les garages, les places de parking (situées à moins de 1 km de la propriété).

Exonération de plus-value immobilière : sur la première vente de biens immobiliers, outre la résidence principale

Hormis les résidences principales, la première vente des autres biens immobiliers peut aussi bénéficier d’une exonération de plus-value. Cependant, il y a encore des conditions. Au cours des quatre dernières années, vous ne devez pas être propriétaire de résidence. Mis à part ceci, vous avez un délai de deux ans pour réinvestir la somme totale de la vente dans un autre bien.

Sachez que votre exonération sera proportionnelle lorsque votre réinvestissement est partiel. Gardez en tête que vous recevrez une exonération de 60 % sur votre plus-value immobilière lorsque vous dédiez 60 % de la somme totale de la vente à un nouvel achat. Non seulement ceci, veillez à régler votre crédit immobilier en cours. Ceci vous permettra également de contracter une exonération quand le montant de votre crédit est inférieur à la somme de votre plus-value.

Pour terminer, vous pouvez aussi être invalide ou retraité avec la même réglementation de revenu que celle de la vente de résidence principale.

Exonération de plus-value immobilière : sur les avoirs possédés depuis 30 ans

Sur votre plus-value immobilière, vous aurez encore une exonération lorsque détenez une action au plus 30 ans. Peu importe la nature de ce bien (un terrain, un établissement bâti, etc). Vous avez la possibilité de profiter des abattements qui seront évalués en fonction du nombre d’années de possession du logement.

Et ce, avant le délai de 30 ans. En effet, entre 5 ans et 21 ans de possession, vous recevrez sur votre impôt un abattement de 6 %. De même, vous aurez aussi 1,65 % pour les prélèvements sociaux. Pour la vingt-deuxième année, vous recevrez un abattement de 4 % sur votre impôt avec 1,65 % de prélèvements sociaux. Au-delà de 22 ans, vous épousez un abattement de 9 % pour les prélèvements sociaux.

Exonération de plus-value : sur toutes les ventes qui sont inférieures à 15 000 €

Retenez bien que la somme de votre plus-value importe peu. Ce qui est certain est que lorsque vos quotes-parts ne surpassent pas les 15 000 €, vous bénéficiez d’une exonération de plus-value immobilière. Cela peut aussi être le cas de plusieurs proprios en indivision, des usufruitiers, des époux et des nu-propriétaires.

Pour terminer, il peut aussi avoir exonération de plus-value immobilière lorsque vous êtes un non-résident européen.